Axe 2 | Régulation de la division cellulaire au cours du développement et de pathologies

Analyse génétique des voies de signalisation importantes pour la fertilité féminine

Porteurs du projet : Soazik Jamin et Fabrice Petit

L'hormone anti Müllerian (AMH) est un outil clinique essentiel dans la médecine reproductrice assistée et l'oncogenèse gynécologique. L'identification de nouveaux gènes régulés via la signalisation dépendante de l'AMH aidera à mieux comprendre le rôle de cette hormone dans l'ovaire, et pourrait expliquer en partie l'étiologie de maladies telles que le syndrome des ovaires polykystiques, caractérisé par une production accrue d'AMH. Les protéines SMAD sont des facteurs de transcription impliqués dans les voies de signalisation du TGF-ß, de l'activine, de l'inhibine, de la BMP et de l'AMH. La protéine Smad4 est essentielle pour le développement embryonnaire précoce, en particulier au moment de la gastrulation. De plus, les animaux hétérozygotes ont des cancers gastriques qui se développent entre 4 et 6 mois. Nous nous intéressons au rôle de Smad4 dans l'appareil reproducteur masculin et féminin.

Publications pertinentes : PubMed
Financements : ANR JCJC | Inserm | Université de Rennes 1