Axe 2, Equipe 9 | Expositions environnementales, interactions-gène environnement, cancer de la prostate

KARUPROSTATE - © IRSET

Le cancer de la prostate affecte de manière disproportionné les populations d’ascendance africaine. C’est le cas aux Antilles françaises ou l’incidence ainsi que la mortalité par cancer de la prostate est approximativement le double à celle observée en France continentale. Les raisons d’un tel écart sont peu connues mais on suspecte des facteurs génétiques de susceptibilité ainsi que des facteurs environnementaux divers (nutritionnels, polluants, etc).

Dans le contexte de pollution environnementale des Antilles françaises par le chlordécone, un programme de recherche intitulé KARUPROSTATE – I a été mis en place en Guadeloupe. Une étude cas – témoins en population générale a été réalisée et a permis d’étudier les risques de survenue du cancer de la prostate en lien avec des expositions au chlordécone ainsi qu’à d’autres polluants universels tels que le DDT et les PCBs. Cette même étude a permis d’étudier le rôle de certains polymorphismes de gènes intervenant dans le métabolisme des xénobiotiques.

Actuellement nous installons un deuxième programme de recherche, intitulé KARUPROSTATE – II. Il vise à étudier les facteurs environnementaux et génétiques d’évolution de la maladie en fonction des options thérapeutiques proposées.