Seabelife lève 1 million d'euros pour lutter contre la mort cellulaire

La Start-up, émanation des recherches de la station de Roscoff et de l'IRSET, cible notamment les maladies liées à l'insuffisance rénale et l'hépatique aiguë

foie et reins

La startup SeaBeLife qui développe une nouvelle classe de candidats médicaments contre la mort cellulaire régulée, vient d’annoncer sa 2ème levée de fonds d'amorçage « seed money » auprès de plusieurs réseaux de Business Angels.
La technologie développée par SeaBeLife permet d’inhiber simultanément deux types de mort cellulaire par nécrose. C’est une innovation de rupture avec un potentiel thérapeutique majeur. En effet, l’activation de ces voies est l’une des explications récentes de plusieurs pathologies graves ciblant nos organes vitaux et difficiles à traiter. En particulier, l’insuffisance rénale aiguë et l’insuffisance hépatique aigüe, pour lesquelles SeaBeLife a confirmé les résultats encourageants de 2020 sur des modèles animaux.
Au-delà de ces pathologies aiguës, SeaBeLife vise à combattre la mort cellulaire dans des pathologies chroniques très répandues comme les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Des résultats préliminaires très encourageants ont été obtenus sur des modèles cellulaires et, pour chaque indication, les équipes évaluent actuellement les molécules biologiquement actives sur les modèles animaux.

lire aussi https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/seabelife-biotech-leve-1-million-pour-lutter-contre-la-mort-cellulaire