Sarah Dion, lauréate des Projets de recherche internationaux (PRI) de l'Inserm

un partenariat avec avec l'Institut de parasitologie de l'Université de Bern en Suisse

PRI Inserm 2020

Sarah Dion (MCF UR1, équipe 2) est porteuse du projet "Nanothera-Echino" qui vient d'être financé à hauteur de 60 000€ par l'Inserm dans le cadre de l'appel d'offre Projet de recherche international (PRI) créé l’an dernier.
Ce projet rassemblant plusieurs équipes françaises et internationales a pour objectif de mettre au point une thérapie ciblée basée sur l’utilisation de nanoparticules contre l’échinococcose alvéolaire - Par son évolution clinique invasive et sa capacité métastatique, l’échinococcose alvéolaire reproduit les caractéristiques d’un cancer hépatique. Aucun traitement médicamenteux ne permet actuellement d’éliminer le parasite responsable de cette maladie. Le projet a pour but de proposer aux patients une thérapeutique innovante par la distribution ciblée de différents principes actifs au sein de la lésion parasitaire, via l’utilisation de nanoparticules greffées avec des fragments d’anticorps.