A Rennes, des chercheurs de l'Irset travaillent sur le baby blues

Plus d’une femme sur dix souffre d’anxiété ou de dépression post-partum, c’est-à-dire juste après l’accouchement. Des chercheurs ont établi que l'activité cérébrale concernée n'est pas la même que dans les cas de dépressions "classiques".

Jodi Pawluski, Irset

Ces travaux de recherche sur la dépression post-partum sont menés par Jodi Pawluski, Chercheuse associée à l'Irset, et Thierry Charlier, Professeur à l'Université de Rennes 1. Tous deux appartiennent à l'équipe Transcription, environnement et cancer (Trec).

L'article complet, paru sur le site de France 3 Régions, est à lire ici.