Comment le virus Zika persiste dans le sperme et altère les spermatozoïdes

Si l'on savait que le virus Zika se transmettait par voie sexuelle et que le virus persistait dans le sperme plusieurs mois après l'infection, l’origine de cette persistance était inconnue, de même que les raisons de la diminution du nombre de spermatozoïdes chez les hommes infectés.

Nathalie Dejucq-Rainsford

Ces travaux viennent d'être publiés dans la prestigieuse revue Journal of Clinical Investigation

11 septembre 2018 - Une équipe de chercheurs de l'Inserm dirigée par Nathalie Dejucq-Rainsford, responsable de l'équipe "Physiologie et physiopathologie du tractus urogénital", a montré que le virus infecte plusieurs types de cellules testiculaires, dont les cellules germinales, à l’origine des spermatozoïdes, ce qui pourrait altérer le processus de fabrication des cellules sexuelles. Par ailleurs, la faible défense immunitaire du testicule contre le virus Zika pourrait nuire à l’élimination du virus dans cet organe et ainsi contribuer à sa persistance dans le sperme.