Recherches Épidémiologiques sur l’Environnement, la Reproduction et le Développement [3ERD]

Notre programme de recherche aborde l’identification et la caractérisation des expositions environnementales induites par les activités humaines et leurs impacts sur le système reproducteur (fonction et organes) ainsi que sur le développement de l’enfant.

Nous portons une attention particulière aux expositions à des perturbateurs endocriniens ainsi qu’aux agents chimiques et microbiologiques susceptibles de contribuer à l’origine développementale des maladies. Nos études  prennent  également compte les inégalités sociales dans les domaines de la santé et de l’environnement (en tant que facteur de risque ou par interaction) ainsi que les caractéristiques constitutionnelles  et génétiques (interactions).

L’approche utilisée pour atteindre notre objectif est fondée sur la mise en place et la réalisation d’études épidémiologiques à grande échelle. Ces études permettent de tester les associations entre les différents types d’exposition et des événements de santé, en utilisant des outils appropriés (analyse des données individuelles ou agrégées, modélisation statistique). Nous nous concentrons sur des populations ou des sous-populations à risque (femmes enceintes, enfants) principalement dans les zones où les expositions d’intérêt sont répandues (Bretagne, en raison de l’importante activité agricole, Antilles françaises en raison de la pollution environnementale au chlordécone, zones urbaines en lien avec la pollution atmosphérique).

Au cours des dernières années, nous avons mis en place et analysé les données provenant de deux cohortes mère-enfant (Pélagie en Bretagne et Timoun en Guadeloupe) et d’une étude cas-témoin sur le cancer de la prostate (Karuprostate en Guadeloupe). Nous avons également développé de nouvelles lignes de recherche portant sur les inégalités sociales et environnementales sur la santé des jeunes enfants et abordé des questions complexes comme celle des expositions à des mélanges.

Nous poursuivons actuellement le suivi des deux cohortes mère-enfant, Pélagie et Timoun,  pour évaluer la croissance, le développement sexuel ainsi que le développement cognitif jusqu’à l’âge de la puberté. De nouveaux projets sont mis en œuvre pour étudier l’impact de l’environnement sur la fertilité masculine et féminine et identifier les déterminants environnementaux de l’agressivité et de l’évolution du cancer de la prostate en fonction des options thérapeutiques. Les inégalités sociales et environnementales seront étudiées à des échelles fines d’analyse géographique et / ou individuelle en relation avec la santé périnatale et la survenue du cancer du sein en milieu urbain. Afin d’améliorer l’évaluation des expositions pendant la grossesse et l’enfance, nous développerons des approches pour caractériser les expositions multiples et développer le concept d’Exposome à l’aide d’outils « omiques » appliqué à des matrices biologiques. Nous effectuerons également des enquêtes axées sur les environnements intérieurs afin d’identifier les sources des agents chimiques et microbiologiques qui contribuent le plus à l’exposition des enfants et exploreront les facteurs qui influent sur la bio-accessibilité.

Nos recherches se développent selon 5 axes:

1. Expositions environnementales pré et post-natales, grossesse, développement de l’enfant

2. Expositions environnementales, interactions-gène environnement, cancer de la prostate

3. Expositions environnementales, fertilité masculine et féminine

4. Inégalités sociales, santé reproductive, développement de l’enfant

5. Evaluation des expositions environnementales au cours de la grossesse et de l’enfance